Les différentes formes de commerce organisé

31.03.2017

Le commerce organisé, est une des formes du commerce en réseau.

Les premiers groupements ont fait leur apparition à la fin du 19e siècle, autour d’un intérêt commun se réunir en réseau et ainsi bénéficier d’économies d’échelle et peser davantage sur les négociations auprès des différents fournisseurs.

On distinguera alors 2 formes de commerce en réseau :

  • Le commerce intégré : l’ensemble du réseau appartient au “même propriétaire”, la tête de réseau, qui a fait le choix d’ouvrir ses points de vente sous forme de succursales ou filiales. Ces derniers sont alors exploités par des salariés.
  • Le commerce associé : le réseau est composé de plusieurs entrepreneurs indépendants, auxquels la tête de réseau consent la délégation de la marque, du savoir-faire ou la distribution exclusive de ses produits, selon la forme du contrat qui les unis : Licence de marque,  Concession, Commission-Affiliation, Franchise…

La Licence de marque

Il s’agit là d’un contrat par lequel, le titulaire d’une marque accepte de mettre à la disposition d’une entreprise indépendante, ladite marque sur un territoire défini et pour une durée précise, moyennant une contrepartie financière.
Ce type de commerce associé est principalement  utilisé dans le cas d’une marque à très forte notoriété.
Enfin la transmission d’un quelconque savoir faire n’est absolument pas prévue, et n’entre pas dans le cadre de ce partenariat, mais l’on constate bien souvent que la tête de réseau apporte un minimum d'accompagnement à ses licenciés.

La Concession

Le contrat de concession permet à une entreprise (le concessionnaire) de pouvoir exploiter la marque et distribuer de manière exclusive les produits du concédant sur un territoire exclusif défini.
Cette forme de contrat car très spécifique, est principalement utilisée dans le secteur de l’automobile et n’a pas d'intérêt particulier pour nombre d'activités, comme par exemple dans les secteurs relevant des services.

La Commission affiliation

Il s'agit d'un partenariat par lequel la tête de réseau ici nommée le commettant, permet à une entreprise indépendante l’affilié de vendre ses produits. Le commettant reste propriétaire de son stock, car il le place en dépôt dans les points de vente affiliés en en contrôlant la politique commerciale et tarifaire. L’affilié perçoit une commission sur les ventes.

La franchise

Le contrat de franchise prévoit la mise à disposition par le Franchiseur d’un ensemble d'éléments précis :
Le savoir faire, le droit d’exploiter la marque et ses signes distinctifs, une zone d'exclusivité sur laquelle le franchisé exploitera son concept, et enfin l’accompagnement tout au long de la durée du contrat liant le franchiseur au franchisé.

En contrepartie de ces différents appuis, le candidat à la franchise versera à la signature du contrat une somme précise : le droit d’entrée, ainsi qu’un pourcentage de son chiffre d’affaire aussi appelé royalties (à savoir : toutes les franchises n’appliquent pas le système de droit d’entrée, mais cela reste marginal).

La franchise représente aujourd’hui la forme de contrat privilégiée par les créateurs lorsqu’ils souhaitent entreprendre en réseau, car cette dernière apporte une certaine sécurité en terme d’accompagnement, et de fiabilité pour ce qui est du business model.

 

#Concession #Commission affiliation #Licence de marque #Franchise #Commerce organisé #Réseaux

Nos autres articles sur le thème franchise :